Actualités

21 fonctions du personnel de l'Etat évaluées selon le système Evalfri

Le Conseil d'Etat a adopté l'ordonnance du 13 décembre 2011 qui concrétise l'évaluation selon le système Evalfri de 21 fonctions de référence du personnel de l'Etat, issues des domaines administratif, technique-scientifique et médical. Les modifications de classification entreront en vigueur le 1er janvier 2012.

Depuis 1999, le Conseil d'Etat dispose d'un système analytique d'évaluation des fonctions nommé Evalfri. Son objectif est de permettre l'évaluation des 390 fonctions de référence de l'Etat en se basant sur la psychologie du travail. Ce système évalue les exigences, charges et inconvénients d'une fonction au travers des domaines intellectuel, psychosocial et physique ainsi que des responsabilités spécifiques. Evalfri n'a pas pour but d'évaluer les performances individuelles des collaborateurs et collaboratrices, mais détermine les caractéristiques d'une fonction, indépendamment de la personne qui l'exerce.

L'ordonnance adoptée cette semaine conclut une nouvelle étape dans le processus d'évaluation accompli par la Commission d'évaluation et de classification des fonctions (CEF). A ce jour, trois mandats ont été effectués et 150 fonctions évaluées. Ce troisième mandat, établi par le Conseil d'Etat en 2005, a permis de traiter plus de 50 requêtes d'évaluation de fonctions. Afin de faciliter les travaux, il a été divisé en quatre étapes. La première concernait les fonctions associées aux nouvelles filières de formations HES/HEP, la deuxième a traité des fonctions dites " du conseil " (psychologue, conseiller/ère pédagogique, etc) tandis que les troisième et quatrième étapes ont permis l'évaluation de 33 fonctions réparties dans différents domaines. Dans la dernière phase, 21 fonctions appartenant aux secteurs de l'administration, du technique-scientifique et du médical-paramédical-social ainsi que six fonctions exercées dans des institutions subventionnées ou institutions d'utilité publique ont été évaluées. A la suite d'une précédente évaluation et pour des raisons d'adaptation à de nouvelles exigences ou d'égalité de traitement, les fonctions de garde-faune, de coordinateur/trice de région et d'assistant/e en soins et santé communautaire ont en outre bénéficié d'analyses et de compléments d'évaluation de la part de la CEF.

Fichier(s):