Musée d'art et d'histoire
Fribourg

Exposition permanente

L’art à Fribourg aux XIXe et XXe siècles

Sous le régime de Georges Python (voir p. 45), la fin du XIXe siècle fribourgeois est animée d’un certain esprit d’ouverture culturelle. En témoignent la création de l’Université (1889), celle du Technicum (1895), ou encore la commande, dès 1895, des nouveaux vitraux de la cathédrale, passée à Józef Mehoffer, un jeune artiste polonais inconnu jusqu’alors. Dans ce contexte de renouveau artistique s’inscrit également l’initiative du haut fonctionnaire Léon Genoud d’engager le peintre Ferdinand Hodler pour donner des cours de dessin hebdomadaires au Musée industriel. L’influence hodlérienne marqua durablement le style de nombreux peintres fribourgeois ; à preuve les paysages montagneux de Louis Vonlanthen, ou la frontalité monumentale des autoportraits d’Hiram Brülhart.
Des peintres venus d’ailleurs, comme le Français Bonnet, se sont installés à Fribourg, y ont enseigné, et se sont attachés à peindre la cité. Parmi les autochtones, citons Joseph Reichlen dont le parcours est représentatif de celui de bon nombre d’artistes fribourgeois : né dans le canton, Reichlen se forme à l’étranger – en Allemagne, en France et même en Italie – pour finalement revenir à Fribourg et y enseigner, comme tant de ses pairs, le dessin au collège Saint-Michel.
L’art fribourgeois du XXe siècle peut être qualifié d’éclectique. Il se décline dans la variation des styles et dans l’oscillement entre figuration et abstraction. Au chapitre de la figuration narrative, on peut signaler Ernest Riesemey dont le pinceau raconte les faces cachées, poétiques et douloureuses, de la vie d’un quartier populaire dans la première moitié du siècle ; ou encore Jean-Louis Tinguely et ses représentations du quotidien, au réalisme tendre et exacerbé. Durant la seconde partie du XXe siècle, la création artistique est dominée par l’abstraction qui se manifeste dans le ruissellement chromatique des coulures de Raymond Meuwly, la fougue gestuelle de Bruno Baeriswyl ou encore les compositions constructivistes du sculpteur Louis Angéloz. Au seuil du XXIe siècle, des artistes contemporains, peintres et sculpteurs, reflètent dans leurs œuvres l’expérience des grands centres et démontrent la richesse et la vitalité de l’art fribourgeois.
 

Télécharger

Retrouvez-nous sur