Actualités

Immeubles à l'Avenue Beauregard : pas de recours de la DICS

Après une analyse approfondie, la Direction de l'instruction publique, de la culture et du sport DICS renonce à déposer un recours contre la décision de la Préfecture de la Sarine délivrant le permis de démolition pour les immeubles recensés de l'Avenue de Beauregard 6 et 8 et du Chemin Richemond 5. En effet, la DICS est d'avis que si le bâtiment sis à Beauregard 8 représente une volumétrie et un caractère intéressant, le site est très altéré en raison des constructions voisines : une mesure exceptionnelle ne se justifie pas.

La DICS renonce à déposer un recours contre la décision de la Préfecture de la Sarine. En effet, bien que recensé par l'Inventaire fédéral des sites construits d'importance nationale à protéger en Suisse (ISOS) avec un objectif de protection B et figurant au plan directeur cantonal comme site construit à protéger de catégorie 2, force est de constater que les différentes constructions réalisées ces dernières décennies ont fortement altéré le caractère du site conférant aux immeubles restant une position précaire et fragmentaire à la fois. La valeur du site et la valeur de l'immeuble ne permettent plus, aujourd'hui, de dégager une priorité évidente pour le maintien de l'ensemble, voire du seul bâtiment Beauregard 8.

La Commission cantonale de biens culturels avait déjà constaté que seul le bâtiment Beauregard 8 avait une volumétrie et une expression suffisamment marqué pour pouvoir subsister dans ce contexte altéré. Cependant, contrairement aux villas de la rte des Daillettes sauvées en 2015 par une mesure de protection indépendante grâce notamment à leur valeur d'ensemble pratiquement intact, les chances d'aboutir avec une même procédure de mise sous protection pour l'immeuble Beauregard 8 et cela contre l'avis du propriétaire et de la commune était très faible.

La Préfecture n'étant pas entrée en matière sur la demande de suspension de procédure formulée par la Commission cantonale des biens culturels le temps que le nouveau PAL de la ville de Fribourg soit mis à l'enquête, le projet a été autorisé en application de l'ancien PAL en vigueur et du PAD adopté en 2015.