Actualités

Carmen Buchillier, cheffe du Service archéologique de l'Etat de Fribourg (SAEF), fait valoir son droit à la préretraite au 1er avril 2018

Mme Carmen Buchillier qui est cheffe du Service archéologique (SAEF) auprès de la Direction de l'instruction publique, de la culture et du sport (DICS) depuis le 1er janvier 2011 a fait valoir son droit à la préretraite au 1er avril 2018.

Le SAEF identifie, inventorie et recense le patrimoine archéologique, assure sa conservation, sa préservation et sa mise en valeur. Il réalise les fouilles archéologiques et la documentation scientifique des vestiges et, cas échéant, propose leur préservation. Il informe des découvertes les divers publics. Mme Carmen Buchillier aura consacré 30 ans de sa carrière professionnelle au SAEF et à l'archéologie fribourgeoise.

Mme Buchillier est titulaire depuis 1982 d'une licence (actuellement Master of Arts, MA) en Sciences de l'Antiquité de l'Université de Fribourg. Elle a ensuite complété sa formation à l'Université de Florence (Italie ; 1983/84), à l'Ecole pratique des Hautes Etudes de Paris/Sorbonne (1985/86) et à l'Université de Pérouse (Italie ; 1986). Elle a obtenu en 1992 le diplôme d'Etat de Maître de gymnase de la Faculté des Lettres de l'Université de Fribourg et, la même année, a bouclé son cycle de formation en muséologie.

Mme Buchillier est engagée par le Service archéologique de l'Etat de Fribourg (SAEF) en 1986 en tant qu'assistante scientifique. En 1996, elle devient cheffe de secteur et, dès 2002, adjointe de l'archéologue cantonal. De 1999 à 2003, elle est également conservatrice du Musée romain de Vallon (50%). Après avoir assuré l'intérim lors de la vacance du poste d'Archéologue cantonal en 2001 et 2010, elle accède elle-même à cette fonction en 2011. La période est marquée par la fin des travaux scientifiques liés aux Routes nationales et la finalisation des projets de longue haleine ainsi qu'à un retour, pour le service, à des interventions de terrain plus ponctuelles. Mme Buchillier a dès lors conduit une réflexion sur l'organisation du service et a initié la mise en œuvre de changements, qui amèneront la personne qui lui succédera à travailler avec un service bien différent de ce qu'il était il y a moins de dix ans. De nouvelles méthodes et processus de travail tenant compte des dernières technologies ont été mis en place, de même qu'une nouvelle méthodologie de suivi de " travaux linéaires " au potentiel avéré en matière d'amélioration des connaissances de la carte archéologique du canton.

Mme Buchillier a fait bénéficier de nombreux partenaires de son expérience professionnelle. Elle a par exemple contribué à la formation des futurs enseignant(es) primaires de la Haute Ecole pédagogique (module " l'histoire d'avant l'Histoire ") et à l'Université de Fribourg (introduction à l'archéologie). Elle est depuis 2007 rédactrice auprès du Dictionnaire Historique de la Suisse et a effectué des recherches ayant débouché sur de nombreuses publications. Membre de plusieurs associations ou sociétés d'archéologie (dont Pro Vistiliaco dont elle a tenu les rênes six ans durant) et de musées, elle est membre notamment du comité de la Conférence suisse des archéologues cantonaux et a présidé l'Association faîtière " Archéologie Suisse / Archäologie Schweiz / Archeologia Svizzera ". Elle s'est par ailleurs impliquée afin que l'archéologie et le patrimoine bâti soit intégrés dans la Révision du Plan directeur cantonal en cours ainsi que dans les nouveaux instruments de pilotage de l'aménagement du territoire.

La Direction de l'instruction publique, de la culture et du sport remercie d'ores et déjà Mme Buchillier de son engagement important, de sa permanente recherche de solutions avec les acteurs concernés, et des services nombreux et de qualité rendus à l'Etat. Elle prendra officiellement congé d'elle en temps opportun. Le poste sera mis au concours dans les meilleurs délais.