Actualités

Une classe pour jeunes migrants qui ne savent ni lire, ni écrire

Dès le 2 octobre s'ouvre une classe-pilote au Foyer de la Rosière à Grolley. Animée par deux enseignantes rattachées au service de l'enseignement obligatoire de langue francophone (SEnOF), la classe accueille 7 jeunes migrants non accompagnés et qui ne savent ni lire, ni écrire dans leur langue maternelle. Réalisé en collaboration avec l'ORS Services AG et le Service de l'action sociale (SASoc), le projet vise à faciliter une intégration scolaire dans un CO ou une orientation vers la formation professionnelle.

Dès le 2 octobre s'ouvre une classe-pilote au Foyer de la Rosière à Grolley pour les élèves en âge d'être scolarisés au CO, non-lecteurs et non-scripteurs dans leur langue première, soit leur langue maternelle. Ce projet est réalisé en collaboration avec ORS et le SASoc.
Il s'agit d'une mesure de soutien à visée temporaire. En effet, les jeunes concernés fréquenteront cette classe tout d'abord pour une période de 6 mois. La progression des apprentissages sera ensuite évaluée et la mesure rediscutée selon le projet individuel de l'élève. La fréquentation de la structure est de maximum 1 année. L'objectif, à la fin de cette mesure, est soit l'intégration scolaire dans un CO, soit une orientation vers une solution du post-obligatoire, particulièrement pour les jeunes de 15 ans révolus.
L'enseignement quant à lui se concentre sur l'acquisition de lecture et l'écriture et de la langue d'enseignement, notamment au travers de disciplines telles que l'histoire, la géographie ou la citoyenneté ou encore les mathématiques. Les stratégies d'apprentissage ainsi que la prise de repères dans le quotidien sont également au programme. Un accent particulier est mis sur le projet professionnel de l'élève, notamment grâce à des visites d'entreprises et/ou des stages professionnels.


Organisation
La classe peut compter jusqu'à 16 élèves au maximum. Elle peut accueillir des élèves provenant d'établissements différents.
L'enseignement dispensé est à plein temps, soit 26 unités hebdomadaires qui sont réparties sur 4 jours. Le 5ème jour est prévu pour répondre au besoin du projet individuel : orientation professionnelle (stage, découverte d'un métier) ou scolaire (fréquentation de disciplines artistiques ou sportives avec des classes de l'école régulière).
Le départ de la classe s'effectue individuellement. Il est coordonné avec l'entrée dans une classe régulière de la scolarité obligatoire ou l'admission à une offre du post-obligatoire. Lors de leur intégration en classe régulière, des cours d'appui (français seconde langue (FLS) ou discipline) peuvent être organisés.
L'enseignement est dispensé par deux enseignant-e-s engagé-e-s chacun à 75%

Critères d'admission
Les élèves en âge d'être scolarisés au cycle 3 et jusqu'à 16 ans révolus
Elèves non lecteurs, non scripteurs dans leur langue première
Établissement obligatoire d'un bilan des compétences scolaires en langue première, par l'ORS.

En effet, les élèves avec un statut de requérants d'asile intègrent cette structure après un temps d'accueil et une courte préscolarisation par l'ORS.