Bureau de l'information

Le Bureau de l'information soutient la Chancellerie d'Etat dans ses activités d'information sur les affaires du Conseil d'Etat.

  • Il assure la coordination générale des activités de l'administration relatives à l'information du public
  • Il est l'interlocuteur des médias > Aller à l'Espace médias
  • Il assiste et conseille les Directions ainsi que leurs unités dans ces activités, veille à la qualité de l’information émanant du Conseil d’Etat et de son administration ainsi qu’à l’unité de doctrine en matière d’information au sein de l’Etat de Fribourg 
  • Il assure la coordination générale du portail de l’Etat et des sites des unités administratives
  • Il fonctionne comme centre de compétences pour les médias sociaux
  • Il est le répondant pour les questions d’identité visuelle.

Plus d'infos:
Présentation du Bureau de l'information | Communication aux médias | Communication digitale | Identité visuelle

Information du public et transparence

La Loi sur l'information et l'accès aux documents (LInf) est entrée en vigueur le 1er janvier 2011. Après plusieurs années de travaux juridiques, la transparence sur les activités de l’Etat devient ainsi une réalité pour l’ensemble de la population fribourgeoise.

Si elle généralise les dispositions relatives à l'information d'office et la publicité des séances, les changements principaux qu'elle apporte concernent la question de l'accès aux documents. Pour les organes publics et leurs administrations, cela marque une évolution importante puisque les documents officiels jouissent désormais à priori d'une présomption de publicité.

Le législateur a néanmoins prévu une série d'exceptions, par exemple lorsqu'un document touche un intérêt public ou privé prépondérant. Une préposée cantonale à la transparence a notamment pour tâche d'informer la population sur les modalités d'exercice du droit d'accès et d'exercer une fonction de médiation en cas de litige.

La thématique de l'information et de la transparence est rattachée à la Chancellerie d'Etat. Il en est de même pour l'Autorité cantonale de la transparence et de la protection des données (rattachement administratif). Le volet politique a été assuré par le Directeur de la DIAF. Il est repris, à l'entrée en vigueur de la loi, par la présidence du Conseil d'Etat.