Anne-Claude Demierre, Directrice de la santé et des affaires sociales

Anne-Claude Demierre, directrice de la santé et des affaires sociales © Etat de Fribourg, Photo Nicolas Repond
  • née en 1961, de Mézières (FR)
  • libraire
  • domiciliée à La Tour-de-Trême
  • en fonction depuis 2007
  • parti socialiste
  • mariée avec Nicolas Demierre, 3 enfants
  • activité antérieure: libraire, députée au Grand Conseil et conseillère communale

 
 

Suppléant: Georges Godel

Anne-Claude Demierre est présidente de la Délégation de la santé et des affaires sociales

Eléments bibliographiques

Anne-Claude Demierre, née le 16 août 1961 à Fribourg et originaire de Mézières, est une personnalité politique suisse, membre du parti socialiste.

Elle est Conseillère d’État fribourgeoise, responsable de la direction de la santé et des affaires sociales, depuis 2006. Elle devient présidente du Conseil d’État le 1er janvier 2013.

Originaire de Mézières. Catholique. Fille de Jacques Passalli, typographe, et de Marie-Louise, née Brügger. Elle épouse Nicolas Demierre en 1983. Trois enfants sont issus de ce mariage.

Anne-Claude Demierre suit les écoles de Bulle. En possession d’un CFC de libraire depuis 1979, elle exerce cette profession au Musée gruérien à Bulle, tout en assumant en parallèle une profession de secrétaire comptable dans une PME du district de la Glâne. L’assassinat au Nicaragua de son beau-frère Maurice Demierre en 1986 est l’élément déclencheur de son entrée en politique. De 1991 à 2006, elle est conseillère communale à la tête de plusieurs dicastères (écoles, affaires sociales, culture, sport et tourisme) dans les exécutifs des villes de La Tour-de-Trême puis de Bulle, après la fusion de ces deux communes. Députée de la Gruyère de 1996 à 2006, elle préside le Grand Conseil en 2005. Elle intervient notamment pour que les bénéficiaires de prestations sociales soient informés de leurs droits et pour favoriser le dépistage du cancer du sein.

Anne-Claude Demierre est élue au Conseil d’Etat en 2006 et placée à la tête de la Direction de la Santé et des Affaires sociales. Elle s’attelle à différents chantiers importants tels que la mise en place de l’Hôpital fribourgeois et du Réseau fribourgeois de santé mentale, dont elle préside les Conseils d’administration respectifs. Elle défend devant le Grand Conseil la loi sur les allocations maternité (en vigueur depuis le 1.6.2011) et la loi sur les structures d’accueil extrafamilial. On lui doit la mise en place du guichet social qu’elle avait préconisé en tant que députée. Confrontée à une initiative populaire « Fumée passive et santé », elle fait aboutir un contre-projet (votation du 30.11.2008), ainsi qu’une loi interdisant la fumée passive dans les lieux publics.

Parmi les projets en cours, citons les prestations complémentaires pour familles, la refonte de la politique en faveur des personnes âgées et en situation de handicap et la lutte contre la pauvreté.

Anne-Claude Demierre lance le plan d’action de prévention et de promotion de la santé (alimentation et activité physique, santé mentale et conditions-cadres).

Elle appartient au Comité de direction de la Conférence des directrices et des directeurs cantonaux des affaires sociales et au Conseil de fondation de Promotion santé suisse.

Elle est réélue lors des élections au Conseil d’État de 2011. Elle est vice-présidente du Conseil d’État en 2012. Elle le préside en 2013.