Egalité dans la formation

En 1949, Simone De Beauvoir a mis en évidence qu’ "on ne naît pas femme, on le devient". Tout comme nous pouvons affirmer qu’ "on ne naît pas homme, on le devient".

La socialisation des garçons et des filles continue de se faire de manière différenciée. A partir des couleurs des petits pyjamas mis aux nouveau-nés (rose versus bleu), jusqu’aux jeux (poupées versus camion) et aux lectures offertes aux enfants, tout est mis en place, de manière plus ou moins explicite, pour garder et reproduire les distinctions sociales entre femmes et hommes.

Les stéréotypes de sexe jouent un rôle déterminant également sur les parcours de vie et les choix professionnels des jeunes aux dépens de leurs aspirations personnelles et de leurs compétences réelles. En outre, les filles se projettent peu dans des carrières professionnelles ou politiques ambitieuses alors même que leur réussite scolaire pourrait les y encourager.

Une société moderne ne peut pas se passer d’une éducation et d’une formation respectueuse de l’égalité des chances des filles et des garçons. Différents projets sont mis en place afin de combattre les stéréotypes dès le plus jeune âge et promouvoir une égalité dans la formation, ainsi qu’une mixité professionnelle.