Actualités

Quand la langue trouble nos perceptions | 14 juin 2016

L'utilisation de la forme masculine et féminine dans les textes ou les discours fait encore débat. Nécessaire pour atteindre l'égalité entre les hommes et les femmes ou juste inventé pour embêter ? Le Bureau de l'égalité hommes-femmes et de la famille (BEF) organise une conférence publique autour du sujet de l'(in)visibilité hommes-femmes.

La manifestation est ouverte par Mme la Conseillère d'Etat Anne-Claude Demierre. Ensuite, Sabina Gani, Collaboratrice scientifique, rappelle que la mission du BEF est la lutte des discriminations entre hommes et femmes. Elle met en évidence que, malgré le fait que les chiffres liés aux inégalités de genre sont flagrants, la thématique suscite souvent des réactions de méfiance ou d'hostilité. Au travers des images elle montre que les discriminations sont inscrites à un tel point dans la réalité qui nous entoure qu'elles tendent à devenir invisibles à nos yeux. Son intervention est suivie par celle de Monsieur Pascal Gygax, Directeur de l'unité de psycholinguistique et psychologie sociale de l'Université de Fribourg. Il présente les résultats de sa recherche sur le sujet et explique quel sens nous donnons inconsciemment à la forme grammaticale masculine.

Mardi 14 juin 2016, de 18h15 à 19h15
Aula du Collège de Gambach - Fribourg

La conférence, organisée dans le cadre du Réseau A voix égales, est suivie d'un apéritif de réseautage.

INSCRIPTION / DÉSINSCRIPTION